Pourquoi je suis ravi du retour de l’European Poker Tour ?

Pourquoi je suis ravi du retour de l'European Poker Tour ?

Photo by PokerStars/All Rights Reserved

Décidément, les années se suivent et ne se ressemblent pas dans le monde du poker. Tout comme les résultats et les gains personnels peuvent varier d’une année à l’autre, il semblerait qu’il en soit de même pour les grandes compagnies du poker, qui peuvent aussi parfois changer de stratégie d’un décembre à l’autre. Ainsi, alors que je vous informais, il y a un an de cela, de la fin de l’European Poker Tour en 2017, remplacé par les tournois PokerStars Championship et PokerStars Festival, voilà que, quasiment jour pour jour, j’écris ce nouvel article pour vous informer de… la renaissance de l’European Poker Tour et la disparition des PokerStars Championship et Festival.

Déjà l’an passé, à l’époque de l’annonce de la fin de l’EPT par PokerStars, je m’étais questionné sur l’intérêt d’un tel changement et demandais à voir si la suppression du tournoi européen le plus populaire allait être efficacement remplacé par ces nouvelles compétitions. Si je n’ai pas complètement suivi les tournois des Championship et Festival, force est de constater que cela n’a pas forcément fonctionné comme la firme au pique rouge l’espérait, même si elle n’a donné aucune véritable explication quant à ce léger retour en arrière.

En tout cas, selon moi, c’est une super décision prise par PokerStars car, pour tous les joueurs du monde entier, et même les novices, le terme d’European Poker Tour, qui rappelle forcément celui du World Poker Tour, a une grande signification, plus grande en tout cas que ceux des tournois qui l’avaient remplacé. Et il ne faut jamais sous-estimer la force d’un simple nom qui, à lui seul, peut faire se déplacer les foules, un peu comme un film avec Leonardo DiCaprio marchera forcément mieux que l’exact même film sans DiCaprio.

Et PokerStars a aussi décidé de réinstaurer les tournois du Latin America Poker Tour et de l’Asian Pacific Poker Tour qui, même si je ne les connais guère et ne les suis pas, ont forcément une très grande influence dans les pays de ces régions-là. En Europe, en tout cas, l’EPT sera organisé dans 4 villes en 2018, à Sotchi, Monte-Carlo, Barcelone et Prague. On est là certes encore loin de la dizaine d’étapes organisées lors des saisons les plus longues, mais ce retour fait quand même plaisir.

L’European Poker Tour, c’était quand même 13 saisons, et de nombreuses diffusions à la télévision. C’est un des plus gros tournois au monde, et un de ceux qui a le plus facilement touché le grand public. Il représente quelque chose de global et de prestigieux, un peu comme la Ligue des Champions en football, et ce sera pour moi un plaisir de regarder quelques-unes des tables finales car on apprend parfois aussi beaucoup en regardant des professionnels jouer ainsi, dans des conditions réelles. Il peut permettre à tout passionné de poker de découvrir des tactiques et des stratégies différentes, et il pourra essayer d’appliquer les mêmes schémas ensuite dans ses propres parties online.

Enfin, ce retour de l’European Poker Tour permet aussi d’entretenir ce rêve un peu fou de tout joueur de poker, qu’on a tous, même sans parfois se l’avouer clairement, celui de se qualifier un jour pour les phases finales d’un tournoi d’envergure internationale. Je ne parle même pas ici de remporter le jackpot, mais bien de se mêler à une foule de pros, de s’immerger dans un tournoi splendide et de vivre une expérience unique, quel que soit le résultat final. Et je ne peux imaginer de meilleur tournoi pour personnifier ce rêve que l’European Poker Tour, dont je salue donc avec ferveur l’inattendu comeback !